Lizzo

Samedi de la 36eme édition des TransMusicales, la fin de journée approche avec son lot de fatigue, sauf pour Melissa Jefferson, alias Lizzo, qui est venue nous parler avec énergie et bonne humeur de son passage par chez nous. Cadeau reçu

– Peux-tu te présenter?

Je suis Lizzo, je suis rappeuse, chanteuse et j’ai sorti un album qui s’appelle « Lizzobangers ».

– D’où viens-tu?

J’ai bougé à Minneapolis, dans le Minnesota, avant j’étais à Houston et Detroit.

– Comment définiriez-vous ton son, ton univers ?

Je dirais « bright brassy conversationnel rap sounds », je ne sais pas trop comment qualifier ça autrement [ni comment le traduire].

– Il y a beaucoup de rap aux Transmusicales cette année, plus que d’habitude, tu connais des groupes français?

Non mais j’aimerais, parce que j’ai toujours eu une fascination pour la France, j’ai toujours voulu y aller voire m’y installer. Je sais que ça fait très cliché américain mais bon (rires).

– Tu écoutes quoi chez toi?

Je reste pas mal sur ce que je connais déjà, pour ne pas être trop influencée dans ma création, mais j’ai des potes DJ qui me font découvrir pas mal de choses car ils adorent chercher sans cesse de nouveaux artistes. C’est comme ça que je suis tombée sur ce que fait Willow Smith par exemple, elle a sorti quelques chansons excellentes.

– Est-ce que  ce sont tes premières Transmusicales ?

Oui, mais ce n’est pas mon premier concert en France. Je suis venue une première fois pour tourner le clip de ma chanson « Paris », et la deuxième c’était pour un concert sur un bateau, Le Mellotron, et un autre à La Favela Chic qui est maintenant mon club préféré. J’y ai fait du freestyle et de l’open mic, c’était cool.

– Qu’évoque ce festival au niveau de la réputation pour toi ?

J’en avais entendu parler par mon pote Har Mar Superstar qui y a joué l’année dernière, il m’a dit que c’était incroyable et qu’il avait adoré, et que je devrais y jouer. Maintenant que je sais que c’est un grand festival et qu’il y aura plein de monde je suis excitée et nerveuse, désolée… ou pas! (rires)

– Quelles sont tes attentes ?

J’aimerais tomber amoureuse d’un français, faire des bébés (rires et regards en direction d’Arnaud qui n’a pas l’air contre). Un mec m’a abordé en me disant « voulez-vous coucher avec moi? » et je lui ai répondu « mec, tous ces trucs pourris ne marchent que dans les livres » …

Plus sérieusement j’aimerais revenir et j’espère que ma venue ici me permettra d’avoir d’autres dates. On vient de jouer pour Fip, avec le micro rose c’était mignon (rires).

– Que peut-on te souhaiter?

Si tout se passe comme prévu j’aurai deux projets, un r’n’b et un rap plus conventionnel, je vais voir comment ça évolue, je bosse dessus depuis deux ans et j’a hâte que vous écoutiez ça.

Entretien par Sophie Barel & Lucie Inland
P
hoto par Lucie.

Soyez le premier à commenter