Trans 2013 – L’art de l’hypnose selon Oum Shatt

Du groupe Oum Shatt, on ne connait que peu de choses. Juste qu’ils viennent de Berlin, capitale allemande et grande ville culturelle, on a pu explorer leur son incroyable : cette basse entêtante, reconnaissable immédiatement prête à charmer n’importe quel serpent, et notre côté reptilien apprécie fortement.
Ils sont invités aux Trans cette année. Et avant de les découvrir sur scène. Nous avons eu envie d’en savoir plus, Jonas Poppe chanteur et guitariste a, gentillement, accepté de répondre à nos questions.

 

Bonjour Oum Shatt ! Tout d’abord, êtes-vous heureux d’être là pour les Transmusicales ?

-Bien sûr ! On nage dans le bonheur !

Que veux dire « Oum Shatt » ? Pourquoi ce nom ?

« Ce nom frappe par son agressivité mystique. De plus, « Oum » signifie « Mère » en arabe. Nous dédions ce nom à la chanteuse égyptienne Oum Kalsoum et à une tribu soudanaise. »

Racontez-nous un peu l’histoire de votre trio, votre rencontre…

« Nous nous sommes rencontré dans le milieu rock de Berlin. Nous nous fréquentons depuis 2008, c’est une forme de conspiration qu’on a baptisé « Art de l’Hypnose et Institut Politique ». Malheureusement, nos recherches doivent rester secrètes. »

Vous avez un son minimaliste et en même temps plutôt groovy, quelles sont vos inspirations ? On dit de vous que vous avez des sonorités arabes, vrai ?

« La musique arabe m’inspire, mais aussi les vieux singles de surf music, Melville, Bunuel, Cassavetes, Charlie Chaplin, Serge Gainsbourg, et l’électro old-school. (ce son) Je le perçois comme un lointain échos récurrent dans votre son, cela vous vient d’où ? Je n’en ai aucune idée. De mes cauchemars ? Des singles des Shadows passés à l’envers ? Je décrirais notre musique comme directe, chaude, subversive, spirituelle, rythmée et un peu mélancolique »

 
Si vous pouviez faire la première partie de n’importe quel artiste, ça serait qui ?

« Pour Catherine Deneuve dans « Répulsion »ou Vincent van Gogh dans ses « Champs de Blé sous la Pluie ». »

Vous connaissez d’autre groupes ou artistes qui sont au festival des Trans cette année ? Où vous avez eu un coup de cœur l’année dernière ?

« Malheureusement, non. Mais j’ai hâte de voir les groupes cette année, car les programmations des années précédentes étaient excellentes. »

Vous espérez quoi de votre passage au Trans ?

« Je ne m’attends à rien, je préfère être surpris. Mais je suis sûr que je ne serai pas déçu. »

-Un dernier mot pour le public rennais ?

« Là, comme ça, maintenant : nous n’avons pas dit notre dernier mot ! Mais on va plutôt dire ça: s’il vous plait, lisez François Villon, buvez trop de vin et soutenez les pays arabes pour qu’ils s’affranchissent de tous les dogmes possibles. »

Propos recueillis par Sophie Barel. Un grand merci à Jonas Poppe.

Oum Shatt : Soundclound – Facebook : https://www.facebook.com/OumShatt – A voir Vendredi soir à 21H40 au Parc Expo Hall 4 – Pour ceux qui ne pourront pas y aller : Vivez au Live dans votre salon avec Arte live web

 

1 Commentaire

Laisser une réponse