Jambinai

Samedi de la 36eme édition des TransMusicales, la rencontre la plus attendue surtout par Sophie, celle avec Jambinai, un groupe sud coréen en rupture totale avec la K-pop puisqu’ils se rapprochent davantage d’Apocalyptica pour le mélange d’instruments classiques et d’éléments rock et metal. Interview express.

– Pouvez-vous vous présenter?

L.E : Bonjour je suis Lee Eeru, je joue du piri et du taepyeongso qui sont des instruments traditionnels, ainsi que de la guitare électrique.
K.B : Je suis Kim Bomi, je joue du haegeum, un instrument traditionnel.
S.E.Y : Je suis Shim Eun Yong, je joue du geomungo, qui est aussi un instrument traditionnel coréen.
L.E : Nous sommes les trois membres de Jambinai, et il y a deux musiciens qui nous accompagnent sur scène.

– D’où venez-vous?

L.E : De Séoul, en Corée du Sud.

– Comment définiriez-vous votre son, votre univers ? En Europe on ne connait pas du tout les instruments que vous utilisez, est-ce que c’est une volonté de votre part de les montrer ?

L.E : On a aucun but particulier avec Jambinai si ce n’est de jouer tous les jours par plaisir. Le nom du groupe n’a aucune signification, c’est juste quatre syllabes qui nous ont inspiré.

– Est-ce vos premières Transmusicales ?

L.E : Oui, ainsi que notre premier passage en France, mais on avait déjà joué en Europe.

– Qu’évoque ce festival au niveau de la réputation pour vous ?

L.E : Jamais en Corée, désolé. Quand nous sommes arrivés ici on s’est rendus compte que c’était plus grand et important que ce qu’on s’imaginait, je pensais que c’était un petit festival dans un club, mais c’est une bonne surprise!

– Quelles sont vos attentes ?

L.E : A chaque concert on donne tout ce qu’on peut, donc ce soir ce sera pareil. Mais on est très impatients, en plus on a appris que tous les billets étaient vendus, c’est excitant. On est pas stressés, on est juste très contents.

– Que peut-on vous souhaiter?

L.E : Qu’il y ait plus de gens qui connaissent notre musique et la musique coréenne en général, d’autres styles que la K-pop.

Concert des transmusicales à revoir ici.

 

Entretien par Sophie Barel & Lucie Inland.
Photo by Lucie.

Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.