[I’m from Rennes] Rennes by Katell

Katell

A l’occasion du festival I’m from Rennes, qui se déroule du 13 au 22 septembre un peu partout dans ta ville, Katell t’en dit plus sur Rennes. Portrait musical d’une ville par ceux qui la font vivre.

Rencontre avec Katell.

Si je te dis Rennes, ça t’inspire quoi au niveau musical, au niveau culturel ?

Effervescence, diversité, énergie et grande richesse car cette ville ne tarit jamais de jeunes talents créatifs, tous aussi survoltés les uns que les autres.

Rennes se renouvèle sans cesse et offre un large panel de ce qu’est la culture à la bretonne et à la française, grâce à la culture bistrot notamment et aussi grâce aux courants alternatifs. Globalement la ville, par le biais de plusieurs dispositifs (tremplins, la ND4J, Fête de la musique, Rencontres Alternatives…) les soutient et les diffuse tout en accordant une place importante à quelques grandes institutions du milieu. L’équilibre surprend parfois, quand on est une petite asso ou un artiste « invisible » et qui gagne à être connu, c’est souvent difficile d’avoir autant de visibilité que les structures ou acteurs notoires.

Peux-tu me citer un groupe rennais en particulier qui t’a marqué ? 

Tarik’n’Djamel, Strup X, Les Decline !, pour ma génération à tendance plutôt électrique/électro et historiquement Daho et Niagara parce qu’enfant des 80′.

Rennes en une chanson, ça serait quoi ? 

Impossible de résumer en un track. Le groupe Micronologie évoquait et représentait bien Rennes dans ses textes et ses clips.

Et Rennes en un album ? Tu as peut-être un album fétiche d’un groupe rennais que tu écoutes ou que tu as écouté en boucle chez toi ?

Click’n’Roll de Strup X dans la voiture, in-dé-mo-dab.

Où est-ce que tu aimes bien traîner tes oreilles à Rennes pour écouter de la bonne musique ? 

Pendant très longtemps je traînais au Chantier puis au Mange Disque. Ce sont des bars de patrons, avec une vraie identité.

Au Mange Disque on écoute de tout, rock, électro, funk, expérimental, et on fait même des karaokés. Leeroy, le boss, est un dandy rockeur très ouvert et connaisseur, son équipe est ultra sympa et accueillante, ce gars est une sorte de connectique entre de nombreux zicos, djs, artistes et novices et en plus on se marre bien quand on s’arrête chez lui.

Est-ce que tu as l’habitude de faire ton plein de musique chez un disquaire particulier à Rennes ? 

Je vais chez Blindspot, surtout lorsque je souhaite faire un cadeau. Je dois bien avouer que mon supermarché du son est Beatport, pour mixer et je shazame beaucoup France Inter et Canal B. Autrement, le hasard des algorithmes You Tube nous amène parfois sur des pépites. 

Ton dernier coup de cœur rennais ? 

Mon dernier coup de coeur est F.E.M, c’est un dj producteur.

Ca fait longtemps que je l’entends de loin, ses dernières sorties sonnent vraiment propres et efficaces.

Ton dernier concert « coup de coeur » d’un groupe rennais ? 

Si on doit se parler avec un peu d’humour et renno-rennais exclusivement, X Makeena (lol) il y a trop longtemps, j’aime bien Sax Machine et bien sûr de nombreux djs..

Et toi, ton dernier souvenir de concert à Rennes mais en étant sur scène et pas dans le public ?

Il était une fois, j’ai mis le feu,… c’est pas drôle. Fête de la musique 2010, scène place des Lices, closing, plusieurs milliers de personnes bien motivées devant moi, et là en plein milieu de set, Virginie Le Sénéchal de la Ville de Rennes vient me voir et me dit, il y a le feu place St Michel, on arrête tout. Pensées d’ailleurs à mon ami Stéphoune qui a perdu son bar ce soir-là.

Et si je te dis « I’m from Rennes » ? Qu’est-ce que ça t’inspire ? 

Un festival rennais dont j’entends parler et vois les affiches (au graphisme bleu rouge blanc bien à part) depuis longtemps, que je connais peu j’avoue et que je vais découvrir ce week-end. J’imagine que le concept tend à promouvoir la scène rennaise mais pas que…

C’est quoi l’actualité dans les mois à venir pour toi ? 

Du repos ! On sort des Rencontres Alternatives les 10 ans où nous avons accueilli 12 000 personnes avec mes collègues. Gros travail en amont, de programmation, booking et accueil djs (90) pour ma part. Ca fait 2 saisons où je joue principalement au printemps et en été et souhaite hiberner par ailleurs car un métier et une famille qui priment. Après ce we au Mange Disque et à I’m from Rennes, j’ai juste une soirée privée fin octobre et un événement électro en décembre en Normandie.

Merci Katell.

Propos recueillis par Cath
Crédit photos : DR

Toutes les infos sur le festival I’m from Rennes : https://imfromrennes.com/
Biergarten jour 2 : https://imfromrennes.com/concerts/biergarten-jour-2/

Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.