[I’m from Rennes] Rennes by Songø

Songo © Berthier

Comme chaque année, le festival I’m from Rennes devait poser de nouveau ses enceintes au Théâtre de Verdure du Parc du Thabor pour 3 jours de musique, de nature et d’immersion dans la scène rennaise. Songø était programmé ce vendredi, l’occasion de découvrir leur premier EP « 4 » sorti le 24 juillet dernier. Pas de festival mais nous avons posé quelques questions à Songø sur Rennes. Portrait rennais.

Rencontre avec Songø.

Si je vous dis Rennes, ça vous inspire quoi au niveau musical, au niveau culturel ?
Beaucoup de groupes de musique, beaucoup de festivals de musique et d’art vivant en général, beaucoup de bières aussi.

Pouvez-vous me citer un groupe rennais en particulier qui vous a marqué ?
Saro, Laura Perrudin.

Rennes en une chanson, ça serait quoi ?
On a une chanson qui s’appelle « Head in the Clouds ». Ça va bien avec la météo locale.
Ou « Viens boire un petit coup à la maison », avec les bars qui ferment à 23h c’est d’actualité !

Et Rennes en un album ? Vous avez peut-être un album fétiche d’un groupe rennais que vous écoutez ou que vous avez écouté en boucle chez vous ?

La compile des Trans depuis 40 ans.

Où aimez-vous traîner vos oreilles à Rennes pour écouter de la bonne musique ?
Il n’y a pas de lieu en particulier, ça dépend surtout des groupes qui passent ou des potes qui sont là, mais on va régulièrement à l’UBU, à l’Antipode, au Ty Anna, au Bar’Hic, au Penny Lane, La Mie Mobile…

Est-ce que vous avez l’habitude de faire votre plein de musique chez un disquaire particulier à Rennes ?
OCD c’est cool !

Votre dernier coup de cœur rennais ?
Le beau temps.

Votre dernier concert « coup de coeur » d’un groupe rennais ?
On avait bien trippé sur le concert de Moundrag avec qui on avait partagé la scène à La Carène pendant la Tournée des Trans 2019.

Et vous, votre dernier souvenir de concert à Rennes mais en étant sur scène et pas dans le public ?
Le dernier concert qu’on a fait à Rennes avec SONGØ c’était à l’UBU, pour les remises de médailles de la Légion d’honneur de Jean-Louis Brossard et Béatrice Macé. C’était plutôt inhabituel comme contexte, il y avait des huiles… Jean-Louis nous a demandé de commencer le concert en version « unplugged » pour démarrer tranquille, ce qui était cool.

Après ça on a envoyé nos morceaux uptempo, Sisanda est descendue dans le public et a embarqué tout le monde à faire des chorés. C’était bien cette époque.

Et si je vous dis « I’m from Rennes » ? Qu’est-ce que ça vous inspire ?
Ça évoque la rentrée, les retrouvailles avec tout le petit monde rennais, des pintes de bonnes bières dans des gobelets en plastoc.

I’m from Rennes c’est aussi des bouts de concerts entrecoupés par « hé salut vieux ça fait longtemps ! », « alors les vacances ? », « du coup vous ça tourne en ce moment ? », « j’te reprends une pinte ? ».

C’est quoi l’actualité dans les mois à venir pour vous ?
Au vu de la situation, on ne mise pas trop sur le live évidemment. Par contre on va retourner en studio car on a encore plein de morceaux à enregistrer et de choses à expérimenter, on va sortir notre EP « 4 » (déjà dispo en ligne) en vinyle et CD très prochainement, et puis préparer la saison prochaine, en espérant qu’elle aura lieu.

Merci Songø.

Propos recueillis par Cath
Crédit photos : Berthier

Ecouter Songø : https://platoon.lnk.to/4TheEP

Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.