Tournée des Trans – Echonova

Nous en sommes au sixième jour de la Tournée des Trans à St Avé près de Vannes dans la salle de l’Echonova (+ d’infos sur les nombreuses activités de ce lieu en écoutant l’interview de Pierre Pauly, chargé de direction et de programmation, en bas de la page). Ce soir on aura le plaisir de découvrir sur scène Dead Sailors, (très) jeune groupe du coin soutenu et proposé par la salle, les caennais de Gomina que nous avions vu à l’UBU pour l’ouverture de cette tournée et les rennais We Are Van Peebles que l’on a déjà croisé sur les dates de St Brieuc et Brest la semaine dernière. Et une fois de plus, c’est un succès pour la tournée puisque c’est près de 400 personnes qui auront fait le déplacement.

 

Remarqué il y a quelques mois de cela par la SMAC sud Morbihannaise, Dead Sailors a entamé cette soirée en y mettant toute son énergie. La première chose qui frappe, c’est avant tout la jeunesse du quatuor (l’un des membres a tout juste 16 ans), et on l’on se rend compte que le manque d’expérience est la petite faiblesse du combo. Les compositions sont pourtant bien équilibrées, les chants sont puissants,  on distingue assez bien la direction choisie par le groupe musicalement parlant, les influences qu’ils citent dans l’interview ci-dessous se retrouvent dans certaines de leurs compositions. Jeune pousse prometteuse, le groupe n’est dans sa version définitive, depuis seulement trois mois. Nul doute que l’expérience et leur fougue feront le reste. On vous conseille d’écouter leur titre « You’re not my friend » pour découvrir l’étendue de leur univers.

>Retrouvez ici leur ITW post concert:

C’est ensuite le tour de Gomina. Après leur concert en ouverture de tournée à l’Ubu, nous avions eu envie de les revoir quasiment immédiatement! Il nous aura fallu patienter une semaine et leur deuxième date de la tournée (et il est vrai, de nombreuses écoutes de leur superbe disque), afin de combler ce manque. La dernière fois à la sortie du concert nous avions été dithyrambiques, aujourd’hui nous devons admettre que nous en ressortons plus mitigés. Leur envie si communicative lors du concert précédent s’étiole un peu à l’Echonova. Les morceaux sont toujours aussi beaux, alambiqués et exécutés de main de maître par les quatre garçons mais un petit quelque chose qui nous avait tant plu à Rennes s’est échappé lors de ce concert. Cela n’altère en rien l’envie de les revoir, nous vous conseillons d’aller les découvrir sur scène le 8 décembre à l’Etage, ce groupe sera sûrement l’une des belles découvertesdu festival!

>Retrouvez ici l’ITW post balance:

Autre groupe à ne pas prendre à la légère mais pour d’autres raisons : We Are Van Peebles. Sur scène, ni esbroufe ou chemin de traverse, c’est un crochet du gauche en plein foie. Le set est toujours urgent et rageur comme lors des deux premières dates de la tournée, mais avec en plus la maitrise de l’exécution. Bien servi il est vrai, par un son et des lumières au diapason, ils font littéralement bloc et occupe l’espace! Le moins que l’on puisse dire en tous cas c’est que si la tournée des Trans est aussi là pour que les groupes y participant étoffent et peaufinent leur live, le trio noise math-punk l’aura fait avec beaucoup de brio. En résumé, plus ils jouent, meilleurs ils sont, ils seront à L’Etage le vendredi 7 décembre, si vous aimez les guitares affûtées et les rythmes atomiques, vous savez où les trouver.
>Retrouvez leur ITW « NimportNawak » d’après concert:

Merci à Dead Sailors, Gomina et We are Van Peebles. Un grand merci à Pierre Pauly  (vous pouvez écouter ci-dessous l’interview réalisée avant l’ouverture des portes) et toute l’équipe de L’Echonova pour leur accueil et leur disponibilité.

Et qu’en a pensé le public ?

 

 

 

Ecouter les groupes :
Dead Sailors

We are Van Peebles

Gomina

©Photos : Harold Drean

La tournée des Trans touche à sa fin et terminera son périple le samedi 1er décembre à Saint-Lô dans la salle du Normandy avec Alphabet et The 1969 Club pour leur troisième date sur la tournée, et Bow Low pour qui ce sera la deuxième.

Soyez le premier à commenter